Partagez
Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 37
Date d'inscription : 04/01/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://projetf1.forumactif.org

Partie 1: Présentation des équipes et des circuits

le Ven 16 Fév - 17:48
Bienvenue à tous pour cette nouvelle aventure. Je vais vous présenter le projet que j'ai décidé de suivre. Il sera composé de deux parties, la première traitera des équipes, ainsi que des circuits, et la dexuième partie traitera du reglement technique, de tous les changements par rapport à 1995. Ne perdons pas de temps et commencons dès à présent la présentation.

Nous allons débuter cette saison 1996 avec 11 écuries, 22 pilotes et 16 circuits. Nous allons nous intéresser tout d'abord très précisement sur les écuries.

Nous allons commencer avec la première équipe de ce plateau: Ferrari
Chez Ferrari l'heure du changement a sonnée, exit Jean Alesi et Gerhard Burger, Ferrari a décidé de frapper très fort en recrutant le double champion du monde Michael Schumacher. C'est un grand coup coup qu'a réalisé l'ecurie au cheval cabré, qui espère pouvoir viser très rapidement le titre pilote et constructeur. Pour l'aider dans sa tache, Eddie Irvine, transfuge de chez Jordan après une saison 1995 de bonne livrée avec une belle 12e place au championnat pilote. Nicola Larini officiera en tant que 3e pilote.

Ferrari a pris un virage radical après une saison 1995 décevante, et l'arrivée de Schumacher est en la preuve même. Schumacher aura pour but de remporter un troisième titre consécutif et Irvine sera là en tant que coéquipier modèle. Schumacher n'a plus rien a prouver et à démontrer tout son talent chez Benetton, et l'arrivée de ce nouveau défi ne peut que l'éléver en tant que pilote "star". Il sait très bien aussi, que la Ferrari a du retard au niveau du développement de la voiture et qu'il pourrait le payer cher surtout contre Benetton et Williams qui sont en avance sur ce point et qui possède un moteur Renault qui reste l'une des motorisations les plus performantes du marché. Schumacher s'attend à une saison compliqué mais remplie de challenge. Pour Eddie Irvine, l'offre de Ferrari ne pouvait pas se refuser, et il va pouvoir par la meme occasion continuer sa progression entrevue ces dernières saisons. Son rôle est clair: être le second pilote et aider Michael Schumacher a remporter le plus de victoires possibles. Son objectif personnel est de vite monter sur un podium pour pouvoir envisager dans un futur proche, décrocher une première victoire en Formule 1.

Nous allons passer à la seconde équipe du plateau: Benetton

Benetton sort d'une saison 1995 parfaite avec le doublé Pilote/Constructeur, mais la saison 1996 s'annonce beaucoup plus compliqué avec la perte de leur pilote fétiche: Michael Schumacher. Pour palier ce départ l'quipe a décidé d'engager le duo de pilote Ferrari: Jean Alesi et Gerhard Berger. Pour Jean Alesi il a passé le cap de remporter un GP en 1995 et vise tout simplement le titre après une saison assez décevante, la faute à la Ferrari en dessous des performances des moteurs Renault. Pour Gerhard Berger c'est le même problème, il reste un pilote talentueux et d'expérience mais la Ferrari ne lui a pas permis de faire la saison attendue. Vincenzo Sospiri et Alan McNish seront les pilotes essayeurs de l'équipe.

Flavio Briatore ayant fait passer l'équipe sous licence Italienne, montre clairement le changement de cap pris par l'équipe et le souhait de reconstruire après le départ ravageur de leur pilote fétiche: Michael Schumacher. Pour combler cela, Benetton s'appuiera sur un do solide et qui a fait ses preuves: Alesi - Burger. Le titre pilote sera peut être un peu juste pour les deux compères mais le titre constructeur est clairement à leurs portées. L'équipe est toujours motorisé par Renault et cela reste donc une grande force comparé à leurs adversaires directs qui sont Ferrari et Mclaren-Mercedes. La seule chose qui pourrait leur empêcher de décrocher le titre reste Williams. Leur équipe de pilotes est bien mieux armés malgré l'arrivée d'un jeune rookie dans le discipline. Les consignes sont claires: des victoires et un titre constructeur. La saison s'annonce passionante et longue. Attention toute fois à ne pas trop se concentrer sur la saison 1996 et d'oublier le développement de la machine de 1997. Au niveau contractuel, Jean Alesi a signé pour deux saisons, alors que Berger n'a signé que pour une saison.

Passons à la trosième équipe du plateau: Williams

Après une saison 1995 ou l'équipe a échoué à la seconde place chez les pilotes et les constructeurs, elle repart avec une monoplace deja en avance sur son développement et avec l'arrivée du jeune prodige Jacques Villeneuve. Exit David Coulthard, Franck Williams croit beaucoup en son nouveau duo de pilotes. Damon Hill reste une valeur sure, après une jolie seconde place au championnat du monde, et semble tout désigné pour la course au championnat pilote. Reste à lui de prouver qu'il a le niveau pour le faire sur toute la saison. Sur la seconde voiture on retrouve Jacques Villeneuve tout juste sacré Champion en Champ Car. Il arrive avec une très bonne réputation et s'il confirme cela durant la saison, il pourrait clairement aider Damon Hill et Williams a conquérir le titre constructeur. Jean-Christophe Boullion sera le pilote de réserve de l'équipe.

Chez Williams, l'optimisme règne. A la sortie des premiers essais hivernaux la voiture était vraiment au dessus du lot, et confirme la très bonne performance des moteurs Renault. L'objectif est clair: Tout gagner. Cette année doit permettre à Williams de retrouver la premiere marche du podium et de montrer que le choix de Jacques Villeneuve est légitime. Beaucoup de septiques ont criés au scandale quand ils ont appris que David Coulthard n'avait pas été prolongé et qu'il filait chez Mclaren Mercedes, mais Williams croit beaucoup en Villeneuve et ils espèrent en faire rapidement un concurrent pour le titre pilote. Surtout avec un développement de la voiture très réussi, Jacques Villeneuve a toute ses chances. Damon Hill a été confirmé au poste de pilote numéro un. Certaines rumeurs parlent que Franck Williams a essayé d'attirer Schumacher dans son équipe, mais sans succès et cela ne doit pas déplaire à Damon Hill qui aurait eu clairement à faire face à l'un des meilleurs pilotes au sein de sa propre équipe. De notre avis, Williams part clairement favori pour cette saison, avec deux pilotes très rapides et une voiture beaucoup plus performantes que ces concurrentes. Reste à confirmer durant cette saison qui s'annonce passionante.

La quatrième équipe du plateau est: Mclaren

Mclaren ni arrive plus et a perdu ses performances d'il y a quelques années. La faute à un moteur Mercedes en dessous des performances de Ferrrari et Renault. L'année 1995 a été compliqué et la 4e place chez les constructeurs a été très difficile à atteindre la faute à l'équipe Ligier et ses performances régulières. Mika Hakkinen a été reconduit après une saison très correct, et en revenant de loin après son terrible accident subit en début de saison dernière. Il est prêt à  gagner et sa maturité joue en sa faveur. Exit Mark Blundell qui a été assez transparent la saison dernière et bonjour à David Coulthard, qui reste à ce jour un des jeunes talents en devenir de la Formule 1. Sa signature a supris beaucoup de monde et il l'explique par l'envie de découvrir un nouveau challenge et surtout de ne plus être dans l'ombre de Damon Hill. Le pilote essayeur est le danois Jan Magnussen.

Mclaren est dans une période de doute, mais le recrutement réalisé montre une envie de sortir de tout ça et de vite retrouver les sommets de la Formule 1. En effet le moteur Mercedes manque clairement de fiabilité, et cela depuis 2 ans. Malgré les efforts fournis par le motoriste Allemand, l'équipe n'arrive pas au niveau des Williams et consorts. Beaucoup parlent deja du moteur de 1997 qui serait apparement beaucoup plus performant et endurant, mais pour le moment c'est bien de la saison 1996 que nous parlons et la saison sera certainement longue pour le Finlandais et l'Ecossais. Quelques podiums restent envisageable pour Mclaren mais cela dependra plus des performances des autres voitures que leur propre modèle. Mika Hakkinen part avec un avantage certains sur son coéquipier qui lui va découvrir sa monoplace et sa nouvelle et capricieuse motorisation. L'équipe a annoncé l'arrivée d'amélioration pour le GP d'Espagne mais en attendant il faudra faire avec la monoplace actuelle. Au niveau des bonnes nouvelles, certaines rumeurs circulent sur la possible arrivée d'Adrian Newey dès la saison prochaine au sein du giron Mclaren. Si cela se concrétisait ce serait une excellente opération réalisé pour l'homme qui a tout rafler avec Williams depuis 1991. Il apporterait sa touche personnel qui manque certainement au Mclaren pour passer un palier et rivaliser avec Ferrari et consorts.

Parlons maintenant de la cinquième équipe: Ligier

Après une belle saison 1995, Ligier s'est clairement imposé comme la 5e force en puissance de ce plateau. Ils ne sont pas passés loin de prendre la 4e place à Mclaren et profite clairement d'un bon bloc moteur. En effet le Mugen-Honda s'est montré très performant sur cette dernière saison. Cela reste une belle performance et la dernière fois que Ligier a fait mieux cela remonte à la quatrième place en 1981 .. Olivier Panis qui sort d'une très belle saison, a confirmé en 1995 qu'il avait clairement un potentiel pour devenir un très bon pilote du plateau. Avec deja deux podiums à son actif, il lui reste maintenant à concrétiser tout ça et d'accrocher enfin sa première victoire. Pour l'accompagner cette saison c'est le jeune Brésilien Pedro Diniz. Il a roulé pour Forti lors de la saison 1995, et est désigné par ces pairs comme un "pilote payant", en effet le Brésilien arrive le sponsor Parmalat avec lui et apporte un soutien de taille à l'écurie Ligier. Le suèdois Kenny Brack sera le pilote essayeur de Ligier.

Ligier a bien faillit être racheter par l'homme d'affaire Tom Walkinshaw en cette fin d'année 1995, mais le fait qu'il veuille déplacer les installations en Angleterre a clairement provoquer une vague très négative venant du public Français, ce qui poussa Guy Ligier a se retracter. On parle de nouveau de l'arrivée d'un nouveau proprietaire mais ce ne sont qu'encore de simples rumeurs.Il faut dire que l'équipe Ligier se porte plutôt bien, elle a accroché un joli podium en 1995 grace à Olivier Panis, et l'équipe d'un bloc moteur performant. Le seul soucis vient plus du chassis qui n'est pas encore l'arme voulue pour pouvoir rivaliser avec les grandes équipes. Mais si ce manque de fiabilité venait a être regler, l'équipe pourrait jouer la victoire sur les circuits techniques. Pour le moment l'objectif affiché est clair, et conserver cette cinquieme place semble tout  à fait faisable. Guy Ligier reste quand même ouvert à la discussion pour le rachat de Ligier, et les années commencant à le rattraper ils espèrent que cela arrivera rapidement.

Place à la sixieme équipe de ce plateau: Jordan

Jordan sort d'une saison 1995 un peu en deça des attentes de l'équipe, malgré tout ça l'équipe a mis en valeur ces deux pilotes Barrichello et Irvine, cela a donc attirer les grandes équipes, et pour Irvine il a décidé de céder au sirène de Ferrari tandis que pour Barrichello , et qui malgré des propositions de Mclaren, a préféré rester fidèle à Jordan. Sa saison 1995 a été marqué par son joli podium lors du GP du Canada et prouver qu'il faisait parti des grands espoirs de la F1. Malgré cela il a resigné un contrat que d'une saison. Certains parlent d'un manque d'égard de la part d'Eddie Jordan, d'autres parlent d'une envie de découvrir autres choses. Dans tous les cas cela reste une affaire à suivre. Il sera accompagné cette saison par Martin Brundle qui remplacera Irvine. Sa réputation n'est plus à faire et il va permettre d'amener ses talents de metteur au point chez Jordan ou le moteur Peugeot n'est pas encore au top du rendement. Il reste solide et permettra à Jordan de lui ramener des points très précieux dans le classement constructeur. Gianni Morbidelli fera office de pilote essayeur.

Jordan n'ayant pas réussi à réaliser les performances souhaités à doublé son personnel en usine et a beaucoup travaillé sur le chassis et le moteur Peugeot. Martin Brundle a beaucoup roulé lors des essais, et a livré beaucoup de retour très interessant sur les changements à effectuer sur la monoplace. Eddie Jordan a profité aussi pour signer un gros contrat de 10 millions de Dollars sur 3 ans avec Benson & Hedges. Les Jordans vont donc laisser leur couleur or qui était de mauvais gout pour laisser un jaune vif beaucoup plus clinquant. Rubens Barrichello n'en reste pas moins le pilote numéro un. Malgré une certaine irrégularité lors de la saison 1995, il n'en reste pas moins un pilote avec une très grosse pointe de vitesse et un grand pour l'avenir. Pour Martin Brundle ca serait très certainement sa dernière saison en Formule 1. Jordan aimerait vraiment décrocher sa première victoire dès cette saison, mais la marche semble un peu grande encore pour l'écurie d'Eddie Jordan.

La septième équipe de ce plateau est: Sauber

Sauber est la troisième équipe et dernière équipe derrière les gros teams. Avec Ligier et Jordan, ils se sont livrés une lutte acharnée pour la cinquième place. Même si Ligier et Jordan ont réussi à finir devant Sauber, l'équipe était relativement satisfaite de sa saison. Autant l'équipe a eu du mal à trouver un vrai deuxième pilote, autant Heinz-Harald Frentzen a clairement réalisé une très belle saison en signant un beau podium (le premier de sa jeune carrière). Il est deja très demandé et ne restera certainement pas très longtemps au sein de chez Sauber. Sauber a profité du départ de Johnny Hebert de chez Benetton pour l'engager, ce qui est une très bonne recrue et qui a glané ses deux premiers succès la saison dernière en Italie et en Angleterre. Malgré cela il n'a pas été retenu chez son ex employeur et Saube a sauté sur l'occasion. Il reste un pilote avec beaucoup d'expérience et qui aidera pour la mise au point de la voiture. Ses deux pilotes ont l'habitude d'engranger des points et cela pourrait amener clairement un plus lors de la course au championnat constructeur. Alexander Wurz sera le pilote essayeur.

Sauber et Ford se diront adieu à la fin de la saison. En effet Sauber qui voulait repartir pour quelques années avec Ford comme motoriste, s'est pris un refus de la part du constrcuteur américain qui préférera soutenir une nouvelle équipe en 1997. Cette année est donc charnière pour Sauber qui doit trouver un  nouveau motoriste pour la saison prochaine, et cela doit se faire rapidement, pour que l'équipe puisse développer sa voiture sans le faire dans le précipitation. Surtout que pour le moment seul Johnny Herbert est sous contrat pour la saison prochaine. Il va falloir battailler pour espérer accrocher la cinquième place chez les constructeurs car les prétendants sont prêt et pour le moment que ce soit le moteur Mugen Honda ou Peugeot ils semblent plus performant que le moteur Ford. Sauber par contre a de nouveau recu le soutien de Red Bull (Fabricant de boisson énergisante) pour les deux années à venir, ce qui n'est pas rien pour Sauber et qui amène un peu de liquidité dans les caisses. Peter Sauber souhaite monter un projet sur plusieurs saisons avec de vrais pilotes, et une voiture qui répond aux attentes.

La huitième équipe de ce plateau est: Arrows

Après une saison tragi-comique ou Arrows a voulu à tout pris avoir son pilote payant en la personne de Taki Inoue, qui va réaliser une saison 1995 affreuse ponctuée par un nombres incalculable d'abandon et en arrivant même a se faire renverser par le safety-car. A côté de lui, c'est Gianni Morbidelli qui lui va être traiter comme un mal propre, qui va se faire éjecté pour être finalement repris et ou il va décrocher un podium innespéré lors du GP d'Australie. Malgré ses bons résultats Morbidelli n'a pas été gardé faute de budget. Pour le remplacer Arrows, a décidé d'engager le pilote payant Ricardo Rosset, n'ayant pas un palmarès grandiose, on sent qu'Arrows a clairement choisi l'option de l'argent au détriment du talent. Dans le second baquet on retrouve Jos Verstappen, qui après avoir été essayeur pour Benetton et Ligier et avoir couru pour l'équipe Smitek, il a été engagé suites à des tests effectués en fin de saison dernière sur une ancienne Arrow et qui se sont révélés très prometteurs. Kelvin Burt sera le pilote essayeur d'Arrows.

Arrows vient tout d'apprendre que l'homme d'affaire Ecossais Tom Walkinshaw va racheter l'équipe et tenter de monter un projet pour ramener Arrows dans les 5 meilleurs équipes du plateau. Pour le moment il faudra faire avec les moyens du bord, et d'après certaines sources la voiture manquerait cruellement de fiabilité. Le moteur Hart n'est pas non plus l'un des plus performants, et son remplacement sera certainement obligé si l'équipe veut suivre le projet proposé par leur nouveau patron. Pour cette année l'objetif est de terminer au moins à la huitième place du championnat constructeur, pour pouvoir récolter un peu d'argent pour préparer la prochaine Arrows. Ce qui ne passe pas dans le paddock, c'est l'arrivée à nouveau d'un pilote payant, car vue le grabuge que cela a provoqué avec Inoue, les différentes équipes ne veulent pas de pilote dangereux et on bien peur d'avoir un nouveau spécimen en la personne de Ricardo Rosset. Il a toute la saison 1996, pour nous prouver le contraire.

Passons à la neuvième équipe: Tyrrell

Après une saison en dent de scie, l'avenir ne s'annonce pas mieux pour l'équipe Tyrrell qui en proie à des difficultés financières n'arrive plus à fournir une voiture digne de ce nom. En plus de ca le moteur Yamaha n'est pas au top du top, la saison s'annonce longue pour les deux pilotes. Ukyo Katayama après une saison très compliqué a décidé de rester chez Tyrrell, faute de trouver un bacquet dans une équipe de meilleur standing. Mais ses très mauvais résultats ont un peu terni son image de pilote très rapide. Son coéquipier est le même que la saison précédente, le jeune Mika Salo, et ses graces à ces bonnes performances et ces cinq points empochés la saison dernière que l'équipe ne finit pas plus bas au classement constructeur. Lui aussi a un talent important mais à cause du matériel il n'arrive pas à montrer tout le talent qu'il possède. Arrows lui aurait proposer un contrat pour cette saison 1996, mais il a décliné l'offre préférant rester chez son employeur actuel. Tyrrell garde donc ses deux pilotes, en espérant que cela se passe mieux que la saison précédente. Emmanuel Collard sera le pilote essayeur.

Tyrrell est en train de traverser une période très compliquée de son histoire, et le manque de soutient financier sait fait sentir lors qu'il a fallut boucler le budget. Malgré tout, l'équipe reste dans son droit chemin et n'a pas utilisé la facilité en recrutant un pilote payant. Certains on parlé pendant d'un rachat mais le bruit n'était qu'une simple rumeur. Tyrrell aimerait bien se débarasser de ce moteur Yamaha qui au fil des saisons régresse. Le moteur Cosworth pourrait être une bonne solution pour la saison prochaine mais en attendant l'équipe recherche aussi un gros sponsor pour 1997 pour pouvoir améliorer leurs usines. En attendant, l'équipe comptera sur ses deux fidèles pilotes pour décrocher quelques points et finir devant Arrows.

Place à l'avant dernière équipe de ce plateau: Minardi

Après une saison 1995, très moyenne et avec un petit point récolté a permis à Minardi de finir dans les dix meilleures équipes ce qui est équivaut à un apport financier non négligable. Malgré cela Minardi va encore passer une saison en fond de grille, certainement à se battre contre Forti voir Tyrrell dans les meilleurs jours. L'équipe conserve Pedro Lamy, lui qui a rapporté un précieux point la saison dernière, a vue son contrat renouvelé d'une saison. Il espère faire aussi bien que ca lors de cette saison 1996. Pour l'accompagner, le jeune Italien, Giancarlo Fisichella, qui s'est vue propulser deuxième pilote grâce à Flavio Briatore qui a souhaité placer ici son jeune prodige contre un peu d'argent. Contrairement aux équipes qui prennent des pilotes payants, Minardi se retrouve avec un vrai pilote qui possède un gros potentiel. Il pourrait être très utile à Minardi, et pourquoi pas décrocher quelques points pour le championnat. Esteban Tuero sera le pilote essayeur.

Minardi, la petite scuderia n'est pas au mieux. Plus les saison passent et plus l'équipe tombe dans le classement des constructeurs. La faute à qui ? Certainement à une voiture de moins en moins performante et avec un moteur Cosworth veillissant. Minardi s'est deja renseigné pour changer de motoriste pour la saison 1997, on parle de Hart et Peugeot. Mais en attendant il faudra passer 1996 et terminer au moins dixième pour ne pas voir l'équipe se retirer du championnat. Minardi fera sa saison avec son moteur Cosworth un peu vieillissant et esperera un mircale d'un de ses deux pilotes.

Et voici la onzième et dernière équipe: Forti

Forti n'étant qu'autre que le petit poucet de la catégorie reine, la saison s'annonce compliqué pour eux. Après une première saison finit à la onzième place, l'équipe espère rapidement gagner une place au classement pour pouvoir gagner un peu plus de sous et pour pouvoir grandir. Si cela ne venait pas à ce produire, l'équipe pourrait tout simplement disparaitre. Pour éviter cela, Forti, qui n'avait pas un grand budget, a engagé Luca Badoer, ancien pilote Minardi la saison dernière, qui arrive plus dans le but de relancer sa carrière après un début de carrière loupé en F1 ou pour le moment il n'est jamais rentré dans les points de sa carrière. Pour le suppléer, Andrea Montermini, lui aussi un jeune Italien au dents longues, mais qui faute de bonnes voitures n'est jamais arrivé à rentrer dans les points. C'est avec ce duo que Forti espère sauver sa saison. Franck Lagorce fera office de pilote essayeur.

Forti aurait pus signer Pedro Diniz en début de saison, et cela aurait permis à l'équipe de changer ses moteurs, et de ne plus avoir le vieux Cosworth EDD, mais bien le Zetec JS un moteur beaucoup plus puissant et cela aurait changer les performances de l'équipe, surtout que le chassis est plutôt bien monté. Mais les rumeurs sont souvent trop belles .. Minardi a même envisager un temps de s'unir avec Forti pour survivre mais l'idée a vite été abandonnée. C'esy dommage cela aurait peut être permis de monter une structure plus stable financièrement et au résultat certainement meilleurs, mais la encore nous sommes dans l'hypothèse.

Voici donc la présentation des équipes de ce championnat du monde de Formule 1 1996. Nous allons vous présenter maintenant les 16 circuits qui permettront de départager tous ces pilotes.

- GP d'Australie - Melbourne - 58 tours x 5.302 km - 307.516 km
- GP du Brésil - Interlagos - 71 tours x 4.325 km - 307.075 km
- GP d'Argentine - Bueno Aires - 72 tours x 4.259 km - 306.648 km
- GP d'Europe - Nurburgring - 67 tours x 4.556 km - 305.252 km
- GP de Saint-Marin - Imola - 63 tours x 4.892 km - 308.196 km
- GP de Monaco - Monaco - 75 tours x 3.328 km - 249.600 km
- GP d'Espagne - Barcelone - 65 tours x 4.727 km - 307.255 km
- GP du Canada - Montréal - 69 tours x 4.421 km - 305.049 km
- GP de France - Magny-Cours - 72 tours x 4.250 km - 306.000 km
- GP de Grande Bretagne - Silverstone - 61 tours x 5.072 km - 309.392 km
- GP d'Allemagne - Hockenheim - 45 tours x 6.823 km - 307.035 km
- GP de Hongrie - Hungaroring - 77 tours x 3.968 km - 305.536 km
- GP de Belgique - Spa-Francorchamps - 44 tours x 6.968 km - 306.592 km
- GP d'Italie - Monza - 53 tours x 5.770 km - 305.810 km
- GP du Portugal - Estoril - 70 tours x 4.360 km - 305.200 km
- GP du Japon - Suzuka - 52 tours x 5.864 km - 304.928 km


C'est terminé pour cette article. Vous retrouverez dans le prochain, le détail de la reglementation tehcnique pour cette saison 1996. Sur ce, Bonne lecture !
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum